Les œnologues face à la conception du travail de la vigne et du vin : le cas de la Champagne

Emmanuelle Leclercq

Cette proposition de communication traitera des représentations et des pratiques des œnologues concernant les différentes facettes de leur activité professionnelle. Elle s’insère davantage dans l’axe 2 du colloque. Partant d’un échantillon de 257 diplômés du Diplôme National d’œnologie (DNO) travaillant en Champagne, nous interrogerons leur manière de concevoir leur activité professionnelle à l’intérieur de laquelle nous pointerons particulièrement la conception du travail de la vigne et celle du travail du vin. L’analyse se réalisera en considérant la diversité des situations professionnelles des œnologues ; ils exercent, en effet, de nombreux métiers en lien avec le vin (récoltant-manipulant, chef de cave, chef de vignes, œnologue conseil, marketing, développement, notamment). Notre approche prend en compte les temporalités des parcours professionnels et les formes de transition amenant certains œnologues à faire évoluer leurs représentations et leurs pratiques concernant la vigne et le vin, et les liens entre ces deux domaines d’activité. Nous montrerons que cette conception ne peut se comprendre qu’en considérant les interactions de plusieurs dimensions.

Une première dimension relève des formes de socialisation observée. Les œnologues sont pour certains des fils et des filles de vignerons, d’autres non. Les formes de socialisation primaire, et pour les premiers les configurations familiales sont autant d’éléments explicatifs de la représentation du métier et son exercice.

Une seconde dimension renvoie aux parcours de formation et aux expériences de stages ou professionnelles qui permettent aux œnologues de croiser des expériences et des expertises et de construire des réseaux affinant leurs choix et leurs pratiques professionnelles.

Une troisième dimension relève de la réputation des vins impactant la conception organisationnelle du travail et la manière de concevoir le travail de la vigne et le travail de la vinification dans un environnement régit par de nombreuses normes, contraintes environnementales. Cette communication se fonde sur plusieurs matériaux. Des éléments quantitatifs sont amenés par une enquête sur le métier d’œnologue réalisé par l’Union des œnologues de France en 2016 et par l’exploitation de l’annuaire des anciens. Des éléments qualitatifs par une trentaine d’entretiens de diplômés du DNO ayant une activité professionnelle liée au travail du Champagne. Ces entretiens abordent plus particulièrement les parcours sociaux et professionnels des œnologues et, les représentations et les pratiques du métier.